Le pyjama


En un peu moins de quatre mois, je viens de déposer un second signet funéraire à côté de mon ordi.

Notre ancienne coordonnatrice du Festival d’humour, pendant quatre ans, est décédée cette semaine après une maladie qui l’aura affaiblie pendant deux ans.

Elle avait tout un caractère. Et tout un sens de l’humour. Assez particulier.

Je suis triste de son départ. Mais triste aussi comment notre relation professionnelle s’est terminée.

Pas plus tard qu’à la fin août, elle voulait reprendre son poste, sous certaines conditions. Conditions que nous n’avons pas acceptées en sachant très bien ce qui se passait.

Mais elle est demeurée unique. Jusque dans sa tombe. Elle avait tout préparé. Dalida qui jouait en boucle sur un portable. Un diaporama sur un écran plat avant d’entrer dans la salle, un petit mot personnel sur son propre signet…

Et elle, sereine, couchée dans cette boîte de bois. Nous étions cinq de la gang du Festival à son chevet, après deux heures de route.

Elle était là, amaigrie par sa putain de maladie, partie pour le sommeil éternel, dans son pyjama de Maggie Simpson.

Le rire, de tout et de rien, était de mise au voyage du retour.

C’est ce qu’elle voulait.

12 commentaires:

Elisabeth a dit…

Y'a des périodes comme ça, où la mort est plus présente :( Cette fois, c'est moi qui ait une pensée pour toi...

François Bélisle a dit…

Là, devant tous, je te prends dans mes bras.
Merci Elisabeth. xx

Isabelle Simard a dit…

Mes sympathies. C'est pas facile de perdre des gesn qui nous sont chers.

Gen a dit…

Au moins, elle aura eu le temps de se préparer... et de vous faire un clin d'oeil par-delà la mort, avec son pyjama ;)

Bon courage, François.

François Bélisle a dit…

Merci les filles! xx

Pierre H.Charron a dit…

le temps est un baume. Les souvenirs, un réconfort.Mes sympathies, Francois

François Bélisle a dit…

Merci Pierre! :>)

Karuna a dit…

J'trouve que ça fait pas mal. J'ai une pensée pour toi. X

François Bélisle a dit…

Merci Karuna! xx

Lucille a dit…

Je sais que vous étes une belle gang... une famille tricotée serrée et qui semble avoir tellement de plaisir, malgré la charge que vous impose l'organisation du Festival d'Humour.

Je t'envoie mes plus sincères pensées et je souhaite que cette belle personne soit maintenant assise près d'une autre belle personne qui nous a quittée cette été. Et qu'ensemble, elles t'aient à l'oeil.

Bisous, François. Courage xox

savantefolle a dit…

Je viens de rebondir ici par hasard, par le blog de Gen.
Ça me touche aussi, le pyjama, arme et folie douce dans ce combat inégal contre la mort et sa plus dangereuse complice, l'oubli.

François Bélisle a dit…

Merci Lucille xx
Merci Michèle et bienvenue chez moi!