MMXII

Bien le bonjour tout le monde!

J'ai lu l'autre fois que ClaudeL aimait bien lire les bilans des blogueurs...

Alors voilà!

Au printemps 2011, deux publications: Opération pieuvre aux Z'ailées, dans la collection Obzcure.
Kinawit, le récit de 35 ans d'histoire du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or.

Après ce printemps de lancement, fruit du travail réalisé en 2009-2010, j'ai consacré l'essentiel de mon temps libre au Festival d'humour de l'Abitibi-Témiscamingue.

Puis au mois d'août, fatigué et vidé, j'ai remis ma démission du Festival, après deux ans à la présidence et six ans responsable des communications.

Entre temps, au mois de mars, je suis devenu président du Comité du Prix littéraire jeunesse Télé-Québec, qui en sera à sa 12e année. Puis au mois de mai, «nommé» vice-président du Cercle des écrivains de l'A-T.

Mais tout ça pour dire, qu'en 2011, je n'ai pas écrit.

En panne. Vide complet.

Pour cette raison, Lucille, que je n'ai pas participé à l'invitation de la Ville de Val-d'Or. J'ai eu beau essayé. Pas capable. Rien. Vide complet. Seulement cet incipit, «Val-d'Or, tu m'intimides...» qui me trottait dans la tête.

Grosse remise en question dans le contexte où je me suis commis en disant que j'écrirais un «gros livre».

Le Festival m'a sucé tellement d'énergie en deux ans, avec mes projets ci-haut mentionnés en même temps, que je suis arrivé à l'automne fatigué.

En 2012, il faut que je vous rencontre. Plus que cinq minutes, hein, Pierre et Chantal?

L'année qui vient sera rock'n roll au point de vue professionnel. Un aspect de ma vie dont je ne parle pas. Volontaire.

Mais depuis novembre, j'ai recommencé à écrire. Un petit projet de rien du tout. Comme une convalescence. Je laisse revenir le plaisir.

Comme de savoir que ma mère de 82 ans a rencontré mon éditrice au SLM et qu'elle m'a transmis un message assez précis...

J'ai hâte aux 1000 mots du printemps.
J'ai hâte de rencontrer ClaudeL à Rouyn, au Salon du livre.
J'ai hâte à plein de chose, comme si je recommençais.
J'ai hâte de recevoir vos propositions pour le Deli (hein Isabelle?)
J'ai hâte de mettre la main sur vos publications, sur votre travail. (Genre Alibis, par exemple)

Je remercie encore cette collègue, Catherine, qui a mis Les Moufettes sur sa liste de Noël, pour elle et pour quelqu'un d'autre. C'est comme souffler sur la braise pour que la flamme revienne. Kétaine, hein, en ce 31? C'est ça pareil!

Je vous souhaite de l'inspiration. Le reste va suivre!

Ben Bonne Année, ma gang de blogueux et de blogueuses.

Je vous embrasse!

XXX

9 commentaires:

Pierre H.Charron a dit…

Et si je faisais la tournée de tous les SEARS de mirabel A`Val-d'or..peut-être que... ;)

2012, plus que 5 minutes! Dac!

Et je souffle sur la braise moé itou !

Bonne année à toi Francois et à toute ta petite famille :)

richard tremblay a dit…

Bonne prochaine année à toi et aux tiens, François. Des fois un petit recul ça permet de... tu connais la suite.

Pour les 1000 mots, ça s'en vient bientôt !

Allez, on s'embrasse. Ciao.

ClaudeL a dit…

Ouais, je suis mieux d'aller à Rouyn, moi! Je ne résiste pas à qui me le demande de si belle façon.
J'aime bien ton bilan, il concerne des personnes plus que des réalisations.

Pat a dit…

Bonne année, François.
2012 va en être une bonne.

Lucille a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Lucille a dit…

(Désolée, j'ai effacé l'autre message... je ne m'étais pas relue, et il y avait trop de coquilles ;)

François, je te souhaite de retrouver cet engouement et cette belle énergie qui ont fait en sorte que tu nous pondes de si bons romans par le passé.

Je te souhaite tout plein de belles affaires, la santé et le repos en premier.

Bises, d'une concitoyenne qui est très heureuse que tu l'ai encouragée à foncer et à écrire... Aujourd'hui, j'ose te redonner la pareille!

Écris, mon François, écris ! xox

Gen a dit…

Bises à toi aussi!

Et c'est vrai que tu avais commencé l'année en te mettant de la pression.

Allez, en 2012, laisse filer ta plume, tu verras bien ce qu'elle donnera! :)

Sylvie a dit…

De la santé, une âme sereine et libre, c'est ce que je te souhaite pour 2012. La plume devrait apprécier et se faire aller avec plus d'enthousiasme. ;)

Isabelle Simard a dit…

Oui! Oui ! François... Il s'en vient le billet.